26/07/2011 02:51am

Que fait-il debout à 3 h du mat’ ? Ok rien de bon à l’horizon pour vous, tout ce que j’écrirais pourra et sera retenu contre moi. J’avais dis une semaine, mais entre temps trop de choses se passe donc je ne peux pas m’empêcher de dire quelques mots.

Tout d’abord j’aimerai faire un hymne – nan pas l’hymne national – aux oubliés de l’info. Attention ça commence : hymne à DSK, hymne à la Lybie et Kadhafi, hymne à Fukushima. Et puis on a plus le droit ni d’avoir faim ni d’avoir froid. Car les pauvres n’existent qu’en hiver, et oui il faut le savoir. C’est comme les gros, eux ils existent l’été. Alors tout ça pour quoi. Tout ça pour revenir à la Norvège. La Norvège, pays où il ne se passe rien, (IKEA vient de Suède) donc strictement rien d’intéressant, et ben là la Norvège vient de décrocher son moment de gloire. Gloire, je vous l’accorde, le mot est mal choisi. Enfin, on vient d’assister au fait divers le plus monstrueux depuis quelques années. Comment un homme seul parvient à neutraliser la vie de 100 hommes ? Et ici rien d’héroïque, juste misérable. L’homme, d’aspect banal, tire sur des ados comme s’il s’agissait de lapins. Y’a un truc qui me tracasse quand même. La Norvège, pays de réputation tranquille, renferme en elle un degré de violence jamais égalée. Ce pays à l’apparence « pépère » et apaisé compte bon nombre de violences domestiques et un taux de suicide non négligeable. Car je me méfie toujours des pays d’Eden… ou des labradors. Oui, vous inquiétez pas, il est gentil, il ne mord pas. Et depuis quand SVP ? Il est gentil jusqu’à ce qu’il morde. La Norvège, c’est pareil : un Norvégien gentil par nature, ça n’existe pas. Aujourd’hui le pays est sous le choc, il vient de vivre un 11 septembre nordique, et si on compte les amis et les proches des victimes, ça fait beaucoup de monde impacté. Pour la petite histoire, la police norvégienne surveillait les mouvements djihadistes donc d’origine étrangères, mais pas les mouvements internes d’extrême droite qui ne représentent pas une menace sérieuse. Ben voyons.

Retour au boulot lundi : tu écris un blog, c’est bien, donc tu vas commenter sur Amy Winehouse. Euh non… euh … (regard méchant de mes confrères) ok… ben c’est triste – PAUSE – moment de solitude – pas de chance hein – ça arrive (oups là le communicant se rend compte qu’il n’est pas très bon). Mais bon (j’hésite à commencer cette phrase, je sais que je vais me faire des ennemis) de là à la comparer à Jimi Hendrix et Jim Morrison, faut pas déconner, non ?… si ?… ok… (je ferme ma *****)  – SILENCE – BIDE  – RIDEAU.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s