14/10/2011 – le matin trop tôt

Vendredi matin, presque le week-end.
Mal réveillé, mal rasé, dans le train. J’ai attendu. Plusieurs retards. Le monsieur qui fait les annonces dit n’importe quoi. Il doit être saoul ou soûl (on se demande pourquoi ce mot est aussi compliqué à écrire, car quand t’es bourré l’orthographe…).
Bref, assis, à côté d’une charmante dame de deux fois mon poids, je suis écrasé sur le côté.
Ecrire est une manière de me réveiller. J’ai échangé mon stylo bille de luxe par un crayon de papier, et mon moleskine par un carnet format A? disons très petit. C’est la crise après tout.
Comme c’est la crise, les gens veulent du changement. Travailler plus pour gagner plus, ah non ça c’était la dernière fois. Cette fois-ci les Français se sont jetés en masse sur les primaires socialistes pour élire les figures du changement. Haha ! Du sang neuf! Hollande, Aubry, Montebourg… Pas de jugement politique ici, c’est la même à droite. Il paraît qu’il y a un certain Villepin qui voudrait se présenter. Vous connaissez, vous? Je connais pas. Alzheimer a du bon. Enfin je vais pas me plaindre, les primaires socialistes sont un bel exemple de démocratie. Belle manoeuvre politique du PS qui fige le débat à Gauche (en tout cas pour l’instant). Sarko, obligé de sortir de sa coquille présidentielle, commence à parler comme un candidat et non plus comme un Président. C’est drôle; comme si il y avait une dichotomie. Les deux corps du roi ? Moi je dis, on est toujours Président et candidat. On passe juste sous silence l’un des aspects quand ça nous arrange pas. Alors Sarko s’en prend aux candidats socialistes. D’ailleurs à droite on raille les primaires du PS, car on aurait aimé organiser les mêmes. héhé. Pas fair-play les gars.
Sinon à Sydney, on attend toujours le soleil. Le soleil de Sydney, ça n’existe que dans les affiches publicitaires. C’est du bluff pour que les étrangers viennent. A part la pluie et le beau temps, les Kiwis et les Wallabies se préparent à une lutte sans merci. Je rêve pour ma part d’une finale France / All Blacks. ça serait trop la classe ! Pendant ce temps-là aux larges des côtes néo-zélandaises, un super pétrolier déverse des mégalitres de fioul. Les oiseaux font la gueule et les écologistes pleurent un des derniers paradis sauvages sur terre.
Tiens la charmante dame s’est transformée en un monsieur et une dame qui dorment. Est-ce que je pourrais sortir du train ? SUSPENSE… Sur ce, allez et à bientôt !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s