Un samedi après-midi (le 22/10/2011)

Sur le balcon, position stratégique : les jambes sur la table basse et adossé à un fauteuil en osier. Le soleil est là. Je bronze tranquillement en mangeant une glace à la vanille parsemée de petits copeaux de café. « Ceci était un message à destination des Parisiens ». Vous avez la rage ? Bien !
Après des mois, je me suis enfin résigné à déblayer les feuilles mortes, couper les branches fatiguées, arroser la terre asséchée de nos plantes vertes. Il fait chaud et je me suis dit que les plantes devaient avoir soif tout comme moi. Je me suis donc occupée d’elle. Curieuse réaction de ma part, mais véridique. L’homme est issu de la mauvaise graine, mais reste une plante malgré tout. Haha. Je communie avec la nature entre wifi et le bitume d’en face où roulent les 4X4 des sydneysiders.

Cette semaine l’actualité est riche en émotion avec la capture et la mort de Kadhafi. Outre que les circonstances de sa mort restent encore obscures et qu’une enquête a été commandée par l’ONU, la mise en spectacle de son corps mort pose plusieurs questions. A l’heure du tout mobile et de smartphones toujours plus perfectionnés, tout un chacun est capable d’enregistrer image et son, et de devenir l’espace d’un instant un reporter en herbe. Il est intéressant ici de noter que ce pouvoir de communiquer a été un argument non négligeable dans les révolutions qui ont vu le jour dans le monde arabe et en Libye. Aussi contrairement au professionnalisme d’un journaliste reporter d’images, la médiocre qualité des images rapportées renforcent davantage la « sincérité » (ou authenticité) des images. Par sincérité, comprendre véracité. Ce qui paraît sincère ou authentique apparaît comme vrai. Ce qui n’est bien évidemment pas le cas.
Les hommes politiques sont les experts de la mise en scène de la sincérité. Un exemple : l’Elysée pour respecter l’intimité ou la vie privée du couple présidentiel décide de ne pas communiquer sur la naissance de la petite Giulia. Seulement l’occasion est trop belle pour communiquer sur cet événement heureux. Il sera donc relayé autrement lors de la visite d’une usine par le père Sarko. La froideur du communiqué élyséen n’a pas le panache d’une réaction à chaud d’un homme qui vient d’être fait papa. Le moment « authentique » est bien sûr un choix ou construction médiatique.
Alors on pourrait désormais croire par cette « sincérité » que ces « citoyens – relayeurs d’information » ont une légitimité plus grande que les professionnels de l’information que sont les journalistes. C’est non seulement faux mais dangereux. Les rebelles libyens ne sont pas les seuls à savoir utiliser l’information comme une arme. Rappelez-vous, il y a plusieurs mois, les conférences de presse orchestrées par le régime de Kadhafi et qui étaient (comme par hasard) troublées par une foule de sympathisants agités et agitant le portait du dictateur. Encore une mise en spectacle de « l’authenticité », qui est ici une opération de propagande. Le journaliste comme œil critique pour distinguer le vrai du faux est d’autant plus indispensable. Aussi la multiplication des supports pour capter l’image permet grâce au travail des journalistes de recouper les sources et de transmettre l’information la plus juste. Cette capacité de communiquer des citoyens lève également les tabous des grands élus traditionnels sur ce qui est « montrable » ou pas. Le corps agonisant de Kadhafi est exposé plus d’un millier de fois. La « guerre propre » n’est plus crédible aujourd’hui. Obama doit l’avoir compris en annonçant le retrait des troupes américaines d’Irak d’ici la fin de l’année. 9 ans de conflit, 4400 morts américains, 100 000 morts irakiens.

Avant de vous quitter, petite touche heureuse avec la finale demain All Blacks / Bleus ; alors allez les Bleus ! Ciao et à bientôt !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s