Jamais deux sans trois

Une de perdue, dix de retrouvées. C’est un peu la devise de la recherche d’emploi. Un poste passe à la trappe, une nouvelle dizaine s’offre à nous. Suffit de se bouger. Plus facile à dire qu’à faire. Jamais deux sans trois pour les entretiens. Au premier coup d’essai, on n’est jamais très bon. Au deuxième, on en devient arrogant (je suis SUPER, vous allez voir !). Donc au troisième, théoriquement, c’est la bonne.

C’est sur ces calculs astrolo-pipologiques que je base ma réflexion. Je n’ai pas fait Maths Sup’. Même cravate grise bleuâtre (ou bleu grisâtre), même costume bleu marine (ou bleu horizon comme à la guerre), j’ai quand même changé de chemise. Chemise blanche à rayures blanches, et j’ai troqué mon stylo à bille noire couleur noire par un stylo à bille bleue couleur argent. Un vrai rebelle ! Je bois (encore) un expresso, un vrai cette fois-ci. Peut-être que tout cela me portera chance. De toute manière, ça ne peut pas me porter préjudice. J’ai téléchargé plusieurs jeux débiles pour m’occuper l’esprit. Après Batman, Crazy Taxi, Bejeweled Blitz, Les Simpsons, Pac-Man… (HELP je suis accro). Je deviens un Gamer professionnel à croire que je pourrais en faire mon métier. Le seul hic, c’est que la plupart des jeux où je suis bon datent de la fin du siècle dernier (ou fin des années 90) et de notre bonne vieille Dreamcast. Je n’ai jamais touché à une Xbox ou PS3, je ne sais même pas à quoi ça ressemble.

Demain ça sera mon huitième entretien (oui je sais ;-p). Il faut d’abord passer la galaxie des agences de recrutement pour décrocher in fine des entretiens avec le client final, c’est-à-dire l’employeur. Mais on ne vous garantit toujours rien à ce stade. Sans compter qu’il peut y avoir plusieurs entretiens. Parfois trop jeune, pour un poste plus senior. Parfois trop senior, pour un poste plus junior. C’est à croire qu’on n’a jamais le bon profil. L’autre jour, vous avez quel âge ? 27 ans. Genre « tu es vieux dis donc, c’est bientôt la retraite pour toi, Papi ». Dur quand même, moi qui me croyais encore jeune, il y a aujourd’hui des plus jeunes que moi. Moi qui me croyais un peu expérimenté, il y a des gens avec plus d’expérience (et heureusement). Faut s’accrocher. Exercice acrobatique périlleux. Funambule kamikaze écartelé entre des non-choix. Je ne peux prétendre d’être senior ou âgé et je ne peux plus prétendre d’être un gamin (non, non, ça ne marche plus, même avec mon tee-shirt Batman). A croire que je suis dans un entre-deux, un vide sidéral intergalactique, un trou noir, le cul entre deux chaises quoi (disons les choses comme elles sont). Pourtant, je suis confiant. Je décroche entretien après entretien. Mon profil plaît, mais maintenant faut que ça paye (façon de parler, les salaires dans la com’ vous savez… ). Huit entretiens en trois semaines. Je devrais devenir recruteur, je connais toutes les ficelles du métier désormais. Comme Obama après le « Yes We Can » et HOPE, donnons place à FORWARD. En avant les gars, faut rien lâcher. Pitbull. Chienne de garde en chaleur. A force d’obstination, telle une sangsue accrochée aux fesses de Jessica Alba. Ben c’est pas tout ça, mais j’ai un énième entretien à passer moi. Allez, à plus.

monsieurpapillon après 3 semaines de recherche d’emploi
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s