Des gens normaux. Pas un président normal.

Contre les pigeons, les entrepreneurs, les grands patrons. Contre la finance, les banques et les traders. Contre les cathos, les réacs et les tradis. Contre la droite, l’UMP et le FN. Hollande se définit contre. C’est le drame d’une politique incapable d’accoucher d’un « pour », pour quelque chose par manque de clairvoyance et de vision. On ne savait rien ou peu de Chirac, c’est encore plus vrai avec Hollande. Qui est-il ? Quel est son dessein, son but s’il en a un ? Cache t-il son jeu ? Autant de questions sans réponse pour des Français frustrés et blasés.
 
On se souvient de son « Moi, président de la République » qui passait bien à la télé contre un Sarkozy en petite forme. Les dés étaient jetés, les jeux étaient faits. Hollande était sûr de l’emporter. Aujourd’hui qu’en est-il des promesses ? Nous ne sommes pas naïfs, juste un peu. Je savais bien que c’était du pipo, de la démagogie les 75% et autres mesures gauchos pour séduire le petit peuple dont je fais parti. Mais je pariais sur une nouvelle ère, un élan de la part d’une gauche social-démocrate ou démocrate sociale (peu nous importe), une gauche débarrassée de ses vieux démons et autres pseudo Mélenchon, une gauche capable de réformer la France et un président qui a le courage, l’intelligence et l’habilité de mener ces réformes de fond, structurelles.
 
Car il s’agit bien de changer le visage de la France, et surtout d’une économie déprimée qui n’a plus envie, plus envie de créer, d’innover, et ce depuis de trop longues années déjà. Le courage est passé aux oubliettes, par contre l’intelligence et l’habilité politiciennes de notre président sont remarquables. Tellement remarquable que ça finit par se voir. Est-il là seulement pour le pouvoir, pour le bien commun, le bien public ou par simple ambition ? Presqu’un an s’est écoulé et il ne s’est pas passé grand chose depuis. Alors oui, il a les mains liées, prisonnier de la machine européenne, machine cassée, rouillée et sans élan, prisonnier des agences de notation et de la dette publique comme l’épée de Damoclès au dessus de sa tête. A qui la faute ?
 
Trop simple de blâmer un seul homme, de le porter en bouc émissaire comme on le fait avec Merkel. A nous de nous engager, nous engager en politique. Un coup de balai ? Un coup de balai ne signifie rien. Intégrer les rangs des communes, de l’Assemblée et faire de notre République un régime plus démocratique, plus représentatif de la société civile.  Des gens normaux. Pas un président normal. Aide toi et le ciel t’aidera. C’est à nous que revient la responsabilité de notre avenir, pas à un seul homme ou une élite en perte de vitesse.

 

Dégradation par une jeune femme du tableau d'Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple, au nouveau Louvre de Lens. L'inscription « AE 911″ fait référence au 11 Septembre 2001, et plus précisément, à une association nommée Architects & Engineers for 9/11 Truth (Architectes et Ingénieurs pour la vérité sur le 11/9).
Dégradation par une jeune femme du tableau d’Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple, au nouveau Louvre de Lens. L’inscription « AE 911″ fait référence au 11 Septembre 2001, et plus précisément, à une association nommée Architects & Engineers for 9/11 Truth (Architectes et Ingénieurs pour la vérité sur le 11/9).
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s