Hey mate, can I get a Frog Burger?

frogGarçon, un hamburger grenouille SVP ? Libé a décidé mercredi de faire sa Une en montrant une grenouille dans des hamburger buns, triste réalité la France va se faire bouffer. La Une pose la question de l’exception culturelle en utilisant les images d’un projet artistique « toilet paper » donc PQ, tout un programme. Intéressante sémiologie, car l’image pose la question de la capacité de la culture française à résister à l’industrie culturelle américaine. Loin de moi de parler d’impérialisme, car je suis moi-même un grand fan de comics et de Stallone, purs produits de la culture populaire américaine. Et j’ai d’ailleurs toujours été un fan de Batman bien avant que ça devienne cool, trendy-geek. Les Américains sont juste plus forts que nous : ils ont bâti au fil des décennies une véritable machine de guerre culturelle diffusant au monde le modèle américain, et même si les USA ont pâti du « déclin américain » face aux nouvelles puissances mondiales, l’industrie culturelle américaine est efficace et dotée de moyens qui nous dépassent avec un vrai savoir faire commercial et marketing. Souvenez-vous du dernier Batman de Nolan, la stratégie marketing a été analysée (lire ici) et c’est tout simplement bluffant. Oui, les Américains savent faire. Nous moins… Alors est-ce que l’exception culturelle est une bonne chose ? Oui, on peut le penser s’il s’agit de défendre le cinéma français qui propose une autre vision du monde. Et comme diraient mes copains australiens : mais pourquoi vous vous baladez toujours à poil dans vos films ? Voilà une autre vision du monde, la foufounne et quéquétte à l’air.
doigtTournez la page du journal et la deuxième page de Libé montre un doigt enfoncé dans l’oeil. Donc à la question de la couv’ : « Exception culturelle, et après ? », les artistes répondent mon oeil ou vous vous mettez le doigt dans l’oeil. Le traité de libre-échange entre les US et l’UE est globalement une tentative pour libérer les dernières entraves au commerce et espérer un regain de croissance. Bien que l’idée soit bonne,  l’Europe comme toujours est faible et dispersée… donc rien de bon pour une négociation brutale (car chacun défend ses intérêts et les Américains savent défendre les leurs). Est-ce que tout ceci est un leurre ? L’arbre qui cache la forêt ou l’art qui cache la forêt pour plagier le mauvais jeu de mots du journaliste. Poser d’emblée le principe d’exception culturelle pour l’audiovisuel est une victoire, mais vous avez gagné une bataille mais vous avez perdu la guerre. Dans la négociation, les Américains attendront une contrepartie tandis que la France a déjà joué sa carte joker. Sur tout le reste, le principe de précaution par exemple sur les OGM, le boeuf aux hormones et poulets lavés à la javel et autres normes sociales et environnementales, on pourrait perdre la partie. Les Américains ont une conception différente du principe de précaution : comme l’explique le journal, « tant que l’on n’a pas prouvé la nocivité à 100% d’une substance, on vous interdit de prendre des mesures de protection » (car ce sont des entraves au commerce et le principe de précaution européen est perçu par les US comme du protectionnisme déguisé). À nous les poulets avariés et les vaches folles ! Yeah !
poussin
Sans mentionner M. Barroso qui nous traite tout simplement de réactionnaire (lire ici). Sympa. La démocratie européenne, c’est pas pour demain et tant que les bureaucrates européens n’auront pas compris de la nécessité de ne pas mépriser les peuples et la représentation nationale, peut-être qu’on ira déjà un peu mieux et que l’Europe pourra avancer. Pour l’instant rien de bon à l’horizon, quelqu’un cherche à nous couper les ailes (page 10 FRANCE ci-dessus) et pendant ce temps-là on avale des couleuvres (page 22 CULTURE ci-dessous)…
couleuvresVous l’aurez compris et les artistes de « toilet paper » aussi. Suffit de regarder la quatrième de couv’, si on fait pas attention, ça va piquer et on l’aura dans le BABA.
Toilet paper est un magazine d'art contemporain qui travaille sur la force de l'image (et ça fonctionne plutôt bien)
Toilet paper est un magazine d’art contemporain qui travaille sur la force de l’image (et ça fonctionne plutôt bien)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s