Hollande gets lucky – partie 1

Il se passe quelque chose dans le royaume de France. Non je ne parle pas de la polémique du barbu islamiste, humoriste et antisioniste Dieudonné. Non je ne parle pas de la maîtresse de notre Président et des coucheries de François déguisé en Daft Punk avec un casque de moto sur la tête qui chantonne « Get Lucky ». Non je ne parle pas non plus de la défaite morale du Parti Socialiste après DSK, Cahuzac et maintenant Julie Gayet.

De la rigueur à la vigueur !
De la rigueur à la vigueur !

Il se peut, comme je l’avais écrit, que François Hollande mène les réformes nécessaires pour relancer l’économie française et au-delà la France (lire l’article ici). Ce n’est que supposition, car après les différents couacs ici et là, rien n’est moins sûr. Néanmoins je soutiens François Hollande dans sa décision de baisser les charges des entreprises. Alors bien sûr, ce n’est qu’un début. Et on ne peut pas être plus méfiant quand Pierre Gattaz, patron du MEDEF, annonce 1 million d’emplois supplémentaires créés en échange d’une baisse du coût du travail de 35 milliards d’euros (ici). Les promesses électorales n’engagent que ceux qui y croient... Mais le signal est bon. Il est même très bon à tel point qu’il agace Jean-Claude Mailly, chef de Force Ouvrière : « Hollande a donné les clés du camion au MEDEF » (plus, ici). Mieux, la droite, à commencer par Jean-François Copé en reste bouche bée et crie au loup, car Monsieur le Président aurait piqué cette mesure inscrite dans le programme de l’UMP.

Social démocrate mouvance Schröder (ici), social libéral mouvante Blair, ou libéral social à la Zapatero, on aime bien qualifier une politique en France, faire rentrer les choses dans des cases. Est-ce une politique de gauche, de droite ? Justement on s’en fout. Débat stérile que de vouloir toujours idéologiser une mesure. Il faut seulement se poser une question : cette mesure va-t-elle dans le bon sens ? Et à mon avis oui. Alors voilà, il faut par contre dire clairement ce qui se passe aux Français et arrêter de leur mentir.

Quand François Hollande (FH) annonce plus d’effectifs dans les rangs de l’éducation nationale, il fait de la politique. Quand FH annonce LA réforme des retraites ou son Premier ministre LA réforme fiscale, il fait de la politique. Quand FH annonce 50 000 emplois aidés supplémentaires, il fait de la politique. Quand il annonce la transparence pour les députés et les ministres, il fait de la politique. Et enfin quand il annonce la baisse des charges des entreprises, il fait de la politique. Il va de soi que FH est un vrai, un pur politicien, il fait TOUJOURS de la politique. C’est un métier… A tel point que l’on ne sait plus où est la sincérité dans ses propos et réformes annoncées.

Fin de la partie 1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s