Roh la barbe !

C’est après un suspense terrible de plus de 2 heures de direct entre chants slaves des années 60 et pop bizarre des années 2000 qu’une femme à barbe, la désormais célèbre Conchita Wurst, remporte l’EuroVision cette année.

Conchita Wurst
Conchita Wurst

Message d’espoir et monstre de foire

La pilosité est devenue synonyme d’espérance. Les gays, les lesbiennes, les travestis, chantonnent l’hymne à la tolérance ! Grande victoire européenne. A défaut de nous intéresser aux élections, nous préférons largement voter pour un homme déguisé en lady qui chante.

Le hic, c’est que l’EuroVision est devenue la tribune des freaks. Rien ne dit que les gays se satisfassent de cette notoriété quand elle se veut plus stigmatisante. La haine envers l’autre, celui qui est différent, n’appartient pas au passé, et on se fait encore casser la gueule dans certains quartiers quand on est un peu trop efféminé.

Société du spectacle et décadence

La télévision a ce pouvoir dingue de mettre sur le devant de la scène des talents dirons-nous particuliers. Et c’est à se demander parfois si le téléspectateur ne recherche pas exclusivement la « perle rare », à savoir celui qui sort de l’ordinaire. Pourquoi le succès de Conchita me fait étrangement penser à celui de Susan Boyle… Alors après tout, est-ce que c’est grave docteur ? Pas forcément, car la télé donne à voir des sujets et des figures d’exemplarité qui diffèrent des stéréotypes habituels. Mais Conchita n’est-elle pas un parfait stéréotype du « travelo » ?

L’Europe des communautarismes ou les hipsters font la gueule

L’Europe de l’EuroVision est un formidable miroir de ce qu’est réellement l’Europe. L’Europe n’est pas tant ce tout fédérateur où une société serait unie autour de valeurs communes, qu’une guerre des nations et des communautés pour faire entendre désespérément leur voix dans une superstructure qui ne répond pas à leurs aspirations. La femme à barbe est l’ultime tentative de nous, Européens, de montrer nos dents et nos muscles face à une mondialisation qui avance inéluctablement et nous réduit à de simples petits pions sans importance. Quand la résistance ne tient qu’à un poil…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s