Pérégrinations d’un ver solitaire

On serait pas en train de se foutre de ma gueule...
On serait pas en train de se foutre de ma gueule…

Le ver solitaire, c’est moi. Je transpire tranquillement entre un ancien président faisant son come-back et un président actuel faisant son coming-out « Julie m’a quitté, Valérie revient ! ». Black out, c’est dans l’obscurité que l’on trouve les idées les plus lumineuses.

« Le grand dessein de la République, c’est l’égalité des possibles ».

C’est très beau, une belle tournure, une belle idée, un beau discours. Le communicant de Valls a fait du bon (ou du beau ?) boulot.

L’égalité des possibles… Qu’est-ce que cela signifie ? A défaut d’égalité, on lui soustrait les possibilités. La révolution française a consacré l’égalité des droits. Et puis on s’est rendu compte que ça ne suffisait pas. On a voulu l’Egalité avec un grand « E », mythe du partage et d’un collectif bienheureux. Tous frères, tous pauvres, ça n’a pas marché. Alors les bien-pensants ont inventé l’équité ou égalité des chances : c’est-à-dire l’égalité dans les faits. Personne ne sait vraiment ce que ça veut dire et d’ailleurs personne ne fait vraiment d’équité. On fait de la com’ en intégrant quelques pauvres des ZEP à Science Po. Mais l’école, et pas seulement celle-là, les autres, les grandes, les sélectives, restent la consécration de l’entre-soi, de l’habitus de la classe dominante. Pire, les tenants de l’égalité (ou plutôt égalitarisme) aujourd’hui sont ceux qui défendent leurs privilèges bec et ongles. Pour le bien de tous mon gars ! Alors quand les CGTistes crient au loup, les petites gens, les précaires, les CDD, les intérimaires, les saisonniers, les non-déclarés (au black), les immigrés, EUX, EUX ne sont pas représentés. EUX ne sont pas protégés. EUX n’ont pas de CDI.

Voilà l’égalité aujourd’hui. Celle des Droits de l’Homme avait quand même plus de gueule. Aujourd’hui, on a l’égalité des possibles, car on veut tous, tous sans exception, croire au rêve de réussite. Réussir, malgré un modèle vieillissant, un pays en panne. On veut…, mais c’est une bien belle promesse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s