Fantômette

On sait que c'est toi Nicolas !
On sait que c’est toi, Nicolas !

On l’attendait, tel le sauveur, tel le divin enfant, homme parmi les hommes, mortel parmi les mortels, le Saint Nicolas. On l’attendait pour les fêtes de fin d’année, il arrive avant Papa Noël, mais il n’a pas de cadeau lui, que des casseroles. Certains le voyaient déjà, comme Napoléon du retour de l’île d’Elbe, secourir la France du hollandisme.

Mais non.

On a eu droit à une opérette politique interminable, tout ça pour ça, oui très bien, Nicolas Sarkozy est à la tête de l’UMP. Son tour de force a été de faire croire à certains qu’il était venu sauver l’UMP, la droite puis la France. En fait, pas du tout, et c’est faire preuve d’une très grande incrédulité politique que de le croire. Nicolas Sarkozy n’est jamais parti, tel un fantôme, un spectre qui vous hante, ne vous laisse jamais tranquille. L’ancien président a eu le goût amer de la défaite, il s’est retiré du devant de la scène, mais est resté dans les coulisses pour faire des réapparitions successives, brèves puis de plus en plus appuyées. Par ce jeu de tango endiablé, il a empêché le renouvellement de l’UMP et bloqué tous les candidats potentiels. Et maintenant, il voudrait nous faire croire qu’il a changé, qu’il est là pour le bien de tous, l’intérêt général.

C’est une énorme blague, mais elle n’est pas drôle.

On se retrouve donc aujourd’hui avec un UMP déchiré, un candidat Nicolas Sarkozy affaibli qui a vraisemblablement raté son retour. Enfin, qui aurait parié sur Bruno Lemaire ? 30 % des voix, c’est énorme. C’est Bruno Lemaire qui incarne le renouveau, la jeunesse. Nicolas Sarkozy n’incarne que ce qu’il est, un ancien président sur le retour. Rien de très enthousiasmant en somme. Que nous réserve l’avenir ? Serons-nous réellement obligés de choisir entre François Hollande qui a (pour l’instant) raté tout ce qu’il a entrepris et Nicolas Sarkozy qui revient pour… ? Pourquoi d’ailleurs, on ne sait pas ? Si ce n’est de s’accrocher comme une sangsue au pouvoir ou une moule à son rocher. Et Marine dans tout ça qui a de (très) grandes chances de passer au second tour de la présidentielle de 2017. Qui peut se réjouir d’un tel scénario ? Qui peut encore croire qu’après l’hyperprésident Sarkozy puis le président normal Hollande qu’un seul homme puisse changer la donne en France ? Nous nous mentons à nous-mêmes. Il n’y aura pas de sauveur.

Comme le disait Coluche, nos politiciens feraient bien de se rappeler que des irremplaçables, il y en a plein les cimetières.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s