The Patriot

monsieurpapillon est resté calme jusqu'à présent
monsieurpapillon est resté calme jusqu’à présent…

J’ai mis mes charentaises, j’ai endossé ma marinière, mon béret, ma baguette sous le bras, je suis fin prêt : I am French. Oh yeah, c’est terriblement tendance aujourd’hui. Tous les canards anglo-saxons tiraient sur l’ambulance France, les Allemands se moquaient de notre royaume hollandiste, et voilà que Paris devient le centre du monde. Rien que ça. Paris, centre du monde pour les libertés. Et ça, les Parisiens, et les Français, ils aiment se croire au centre du monde. Je vais pas jouer mon rabat-joie, c’est un peu crazy ce qui se passe. Nous sommes prêts à combattre contre l’obscurantisme, l’esprit des Lumières renaît de ses cendres, le progressisme éclairé déferle en Europe, nous nous battrons et serons sauvés…

Mais, il y a un hic.

Le hic, c’est que la classe politique est toujours la même, le hic, c’est que les bureaucrates européens sont toujours les mêmes, et moi du haut de mon courage, j’ai regardé en boucle BFM TV et Alain Souchon sur France 2, mais il y a un truc qui ne va pas.

Il y a maintenant 14 ans, les deux tours du World Trade Center avait fait des milliers de morts. Peanuts en comparaison. Souvenez-vous de l’élan de solidarité, le choc mondial, et les images, ces terribles images. Ces images, cette émotion avaient mené à la guerre. Ces mêmes images, cette même émotion ont produit le Patriot Act, c’est-à-dire moins de libertés individuelles et une dérive sécuritaire inquiétante. Des bourdes transformées en vies brisées. Guantanamo… Tout libéral que je suis, ces images, cette émotion, font surgir en moi la tentation sécuritaire. C’est un danger pour notre démocratie. J’entends déjà (re)parler de la peine de mort par Marine Le Pen… Quant à moi, je ne peux m’empêcher de réclamer la loi martiale pour les terroristes.

Tout va se jouer maintenant et faudra pas se louper.

Cette manifestation historique fait porter une responsabilité énorme sur les épaules de nos dirigeants européens. Elle dit nos valeurs, elle dit ce que l’on rejette : la terreur, la violence, l’obscurantisme religieux. Mais ne soyons pas naïfs. Il serait faux de croire que notre République, la République française soit née dans la douceur, le consensus et l’amour du prochain. Tout ça n’est que du bullshit pour des citoyens sous Prozac. La République est née dans le combat contre la royauté, contre la noblesse, contre les privilèges, contre les religieux. L’anticléricalisme viruleux a été le fer de lance des républicains de la Troisième République. Tuer les symboles de l’Église pour les remplacer et faire naître les symboles républicains. Il s’agissait bien d’une laïcité de combat, et c’est ce que Charlie Hebdo défendait par le gag, l’humour, le scato, la bêtise, le rire de tout, oui de tout, sans limite. Il y a indéniablement, et malgré tous les discours, un poison dans nos démocraties que nous avons laissé s’immiscer dans nos veines : le fondamentalisme religieux. Un fondamentalisme se muant en lutte armée, portée des gens embrigadés, entraînés et dangereux, et favorisée par une géopolitique instable et fragile. Il serait inconscient de ne pas prendre cette nouvelle donne aujourd’hui. La mort des 12 Charlie est de notre responsabilité. Elle est aussi le fait de notre lâcheté et couardise à défendre nos valeurs. Aujourd’hui se pose la question de la liberté ET de la sécurité. Plus de 10 ans après le Patriot Act, quelle sera notre réponse en France et en Europe ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s