Le déserteur

Je fais parti de ces doux rêveurs
De ceux qui attendent patiemment leur heure
Soldat toujours prêt au combat
Mais quand sonne l’heure je ne suis plus là
Nonchalant, titubant, on se ment
On gribouille, on griffonne nos vies
En espérant devenir les héros de nos récits
Attendant que nos rêves deviennent réalité
Quand la réalité par nos rêves est menée

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s