2002 vs 2017

il y a 15 ans, j avais 17 ans et pas le droit de vote, il y a 15 ans je n étais pas descendu dans la rue et j habitais loin de Paris, il y a 15 ans je n avais pas encore la nationalité française, il y a 15 ans j avais fait le cauchemar de Le Pen président… j avais peur, la boule au ventre, peur de devoir quitter la France avec ma mère alors qu’il s agissait de chez moi, de mon pays. Mon premier réflexe à 18 ans a été de demander la nationalité française pour voter, car le vote est un droit que je comptais bien user. Aujourd’hui, je suis triste, je suis français et je me sens français. N’en doutez pas, toutes les personnes comme moi, en France, avec des parents étrangers, des noms à consonance étrangère, avec des origines étrangères, ont peur… oui, on a peur, peur d être montrés du doigt, peur d être stigmatisés, peur de tout perdre… que cette peur soit rationnelle ou pas. La France m a tout donné. Je ne viens pas d une famille avec un capital économique, culturelle, sociale, qui me prédestinait à une position dans la société, je ne suis pas Causette non plus, je viens d une famille moyenne, j ai essentiellement bossé dur à l’école, à l’université, en entreprise encore aujourd’hui. Un jour, lors d’un déjeuner j’étais un tout jeune homme de 19 ans, j’ai dit que j’avais des origines italiennes, anglaises et singapouriennes, et que j’étais français et fier de l’être, un homme m’a dit que c’était du n’importe quoi et qu’on donnait la nationalité française à vraiment n’importe qui, j’ai voulu répondre mais on m’a dit de me taire… car il s’agissait de l’oncle de la bonne amie chez qui je séjournais. Je me souviendrais toute ma vie, alors que je suis blanc, alors que je suis européen par mes parents, de cette injustice à mon égard. je voulais dire au tonton que j’étais en prépa littéraire, que j’avais un amour viscéral de la langue français, que j’aimais écrire et que ma maîtrise de la langue était plus grande que la plupart des français. je voulais ajouter que dans la Rome Antique les soldats nés hors de Rome qui avaient fait preuve de la plus grande bravoure, de loyauté, des années durant, pouvaient bénéficier de la citoyenneté romaine, et c’est ce modèle qui avait fait de Rome une puissance inégalée par une armée méritocratique pour les citoyens romains et ceux aspirant à le devenir. Maintenant, vous avez le choix de vous taire et de laisser le soin à d’autres de s’exprimer. Maintenant, quel message voulez-vous donner à tous les étrangers et tous ceux avec des origines étrangères, quelle image voulez-vous donner de la France, quelle France voulez-vous. Mais ne tombez pas dans le piège d une France qui ne tend pas la main, d une France qui n a pas un destin universel, d une France coupée des Lumières et de son histoire millénaire. Moi je sais quelle France je veux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s